Financement sans intérêt sur 3 ans

20% Réduction comblement à l'acide hyaluronique

** Seulement jusqu'au 30 août **

Les 15 questions les plus fréquemment posées

1 - Quels sont les risques liés à la chirurgie esthétique ?

Dans toute opération, il y a toujours un risque, mais si le patient suit les instructions prescrites par le médecin, ce risque est pratiquement inexistant. Les risques d’accidents de voiture sont plus nombreux que les risques d’opérations esthétiques.

2 - Le résultat est-il toujours positif ? Est-ce que ça va aller ?

Dans 99 % des cas, les patients sont satisfaits des résultats. Il y a 1% des patients qui sont moins satisfaits, dans la plupart des cas parce qu’ils n’ont pas suivi les instructions du médecin après l’opération, ou parce qu’ils ont des attentes plus élevées que ce que la science peut fournir.

3 - Cela fait-il mal ?

Plutôt que de douleur, on parlera d’inconfort qui, selon le degré de sensibilité du patient, sera plus ou moins important. Des analgésiques sont administrés en cas de troubles. Il y a de la douleur, mais elle est supportable si le patient est positif.

4 - Quand verrai-je les résultats ?

Dans certaines interventions, les résultats sont immédiats, mais lorsqu’il y a des ecchymoses ou un gonflement, le résultat peut prendre des semaines, voire quelques mois.

5 - L'opération sera-t-elle pratiquée par le Dr Sanza lui-même ?

La Clínica Estética Sanza dispose d’une équipe d’excellents chirurgiens, mais c’est toujours le même médecin qui réalise les opérations de chirurgie esthétique ; dans les cas où le Dr Sanza estime que la zone à traiter relève de la spécialité de l’un de ses confrères, il recommandera que l’opération soit réalisée par ce spécialiste, toujours sous sa supervision.

6 - Quel est le type d'anesthésie utilisé ?

En fonction de l’opération, nous utilisons normalement l’anesthésie locale (80 % des opérations), la sédation ou l’anesthésie péridurale et, pour les opérations plus complexes, l’anesthésie générale (20 % des opérations).

7 - Le résultat est-il définitif ?

Oui. Si le patient prend soin de lui-même, oui. Dans les traitements de rajeunissement, les résultats sont immédiats et durables, mais le facteur temps est un élément dont on ne peut toujours pas faire l’économie ; le passage des années fait naturellement son œuvre.

8 - Les cicatrices sont-elles très visibles ?

Nous essayons de les dissimuler le plus possible sur les zones les moins visibles du corps car il n’est pas possible de savoir comment elles vont cicatriser. De nos jours, les cicatrices sont de plus en plus petites et de moins en moins invasives.

Notre objectif est de les rendre aussi discrètes que possible et, si elles le sont, nous pouvons les améliorer à l’aide de lasers et d’autres dispositifs.

9 - Quand puis-je commencer à travailler ?

Cela dépend du type d’opération et de son degré d’agressivité. Pour les opérations mineures, il peut s’agir du jour même ou du lendemain, et pour les opérations plus complexes, il peut s’agir d’une semaine ou de 15 jours.

10 - Y a-t-il des garanties ?

Aucun chirurgien ne peut garantir la perfection face à la chirurgie.

Si le résultat n’est pas satisfaisant à 100 %, des retouches sont possibles.

11 - Les retouches sont-elles fréquentes ?

La retouche est le nom donné au fait de devoir réparer quelque chose qui n’a pas donné le résultat escompté. Parfois à cause d’une complication post-opératoire, parfois à cause d’une mauvaise cicatrisation post-opératoire. Quelle qu’en soit la cause, si elle se produit, elle sera effectuée pour améliorer le résultat obtenu lors de la première opération. Elles sont peu fréquentes si le patient est satisfait du résultat. Elles sont plus fréquentes chez les patients dont les attentes ou les désirs vont bien au-delà de ce que les chirurgiens plasticiens peuvent réaliser.

12 - Tout le monde peut-il opérer ?

Non. Certains patients souhaitent obtenir des résultats qui ne peuvent être atteints. Certains patients ne peuvent pas subir d’intervention chirurgicale pour des raisons de santé. Un autre facteur très important est l’économie. Il s’agit d’opérations coûteuses qui ne sont pas accessibles à tous et qui ne sont pas couvertes par les soins de santé publics.

13 - Améliore-t-elle l'estime de soi ?

Bien sûr que c’est le cas. Nous nous sentons tous mieux, plus forts, plus sociables, plus positifs, plus heureux lorsque nous sommes plus beaux ou lorsque nous nous débarrassons d’un complexe. Il en va de même pour l’argent : nous aimerions tous gagner à la loterie, n’est-ce pas ? La beauté n’apporte pas le bonheur de la même manière que l’argent, mais elle aide, et à Clínica Sanza, nous avons aidé plus de 8 000 patients à se sentir plus forts psychologiquement.

14 - Cela coûte-t-il beaucoup d'argent ?

En fonction de ce que nous faisons, les prix sont très variables mais abordables pour la grande majorité de la population si elle le souhaite vraiment. Il est beaucoup plus coûteux d’acheter une voiture, de faire un certain voyage, d’acheter certains vêtements, de fréquenter certains restaurants, etc. Ils financent même de nombreux patients pendant 3 ans sans intérêt, ce qui est très utile.

15 - Peut-on tout faire fonctionner ?

Aujourd’hui, presque tout.

Retour en haut